Actualités‎ > ‎

De retour de Terre Sainte

publié le 18 sept. 2017 à 05:41 par Réseau Barnabé   [ mis à jour : 22 sept. 2017 à 01:41 ]
En 2004, avec l'association "Une fleur pour la Palestine ", nous nous sommes lancés avec des amis dans le parrainage d'une petite fille appelée Manar dans le village de Zababdeh. Elle a grandi, nous écrivait quelques lettres quand elle trouvait quelqu'un pour les lui poster. On la suivait de loin, puis plusieurs années après, elle a eu son bac. Nous avons continué avec sa soeur Ola qui a eu l'an dernier le bac aussi. Et, cette année, nous avons décidé de nous rendre à Zababdeh pour voir ce qu'était devenues ses deux jeunes femmes et voir leurs vies là-bas. L'association nous a mis en contact avec l'école et via email, nous avons convenu d'un rendez-vous le mercredi 5 Juillet 2017 à 9 h à l'école de Zababdeh. Nous étions en vacances en Israël, mais notre voiture de location ne pouvait pas entrer en Palestine donc, depuis Nazareth, nous avons trouvé un taxi pour nous amener à Zababdeh. Et là, enfin, ce jour tant attendu est arrivé. Nous sommes rentrés dans l'école où nous avons été reçus par le curé et directeur de l'école, et ils avaient invité toute la famille de Manar et Ola. C'était un moment très fort où des gens qui ne s'étaient jamais vus se sont serrés dans les bras avec une joie vraie. Puis nous avons visité l'école, qui était vide car c'était l'été. Seuls quelques enfants faisaient un camp d'été où ils chantaient et dansaient sous le préau. Puis nous avons quitté l'école pour nous rendre dans la famille de Manar et Ola. Là, nous avons été accueillis comme des rois et couverts de cadeaux par des gens qui n'ont rien. C'était encore  un très grand moment. On a pu communiquer grâce à l'éducation de Manar et Ola qui nous traduisaient l'arabe en anglais. Ils nous ont remercié pour tout ce qu'on a fait durant toutes ces années. C'est une famille de 7 enfants dont 3 enfants avec un handicap très lourd (2 handicapées mentales et une aveugle). Ola et Manar sont les piliers qui aident à soutenir la famille. Manar est devenue maman de deux petites filles et travaille dans une librairie, et Ola continue ses études à l'université de Jenine. Mes amis, en voyage avec nous, ont été bouleversés par l'amour dans cette famille et tous ensemble on a proposé d'aider pour la scolarité d’autres élèves dont peut-être les filles de Manar. Cela a été un grand moment de larmes et de joie, d’autant que la rentrée scolaire est déjà en cours ce mardi 22 août 2017 à l'école de Zababdeh. Et nous sommes rentrés chez nous, avec l'assurance de faire vraiment quelque chose d'utile pour la Palestine et Israël, car pour nous, la paix dans ces pays passera par l'éducation. Et réaliser que notre petit effort financier fait chaque année procurait tant de joie et de soulagement dans une famille à l'autre bout du monde est très réconfortant. Merci à cette association « Une fleur pour la Palestine » de faire ce lien entre nous depuis tant d'années.  

Eric LORIGNY 


Comments